Information et veille juridique en droit de l'Union européenne

semences anciennes

Le juge communautaire confirme les restrictions à l'utilisation et à la commercialisation de semences anciennes (2)

Les directives communautaires violent-elles le principe de proportionnalité?

Non, répond le juge communautaire. Le principe communautaire de proportionnalité signifie qu'une mesure ne doit pas excéder ce qui est nécessaire pour remplir l'objectif qu'elle poursuit. Est-il excessif d'interdire la commercialisation d'une semence comme le soutient Kokopelli? Une mesure moins restrictive tel qu'un étiquetage ne serait-elle pas plus indiquée? Pour répondre à cette question il faut mettre en balance les intérêts en présence, mettre en rapport les inconvénients et les objectifs.

Français

Le juge communautaire confirme les restrictions à l'utilisation et à la commercialisation de semences anciennes (1)

En 2005, l'entreprise semencière française Graines Baumax forme un recours en justice contre l'association Kokopelli qui défend le droit à commercialiser et à utiliser des semences de variétés potagères et florales anciennes y compris celles qui ne ne sont pas homologuées, au sens de la directive européenne concernant la commercialisation des semences de légumes (1) qui prévoit l'inscription des semences commercialisables dans des catalogues officiels. Baumax accuse Kokopelli de concurrence déloyale et lui demande des dommages et intérêts forfaitaires d’un montant de 50 000 euros, ainsi que l’arrêt de toute publicité concernant les variétés qu'elle vend.

Français

Les PLus

Les PLus

 

Jurisprudence

Jurisprudence communautaire: commentaires de décisions de la Cour de Justice de l'Union Européenne et d'arrêts du Tribunal, conclusions des avocats généraux.

 

Jurisprudence communautaire

Archives de l'ancien site

Articles d'actualité européenne

2001/ 04 - 2013

Brèves d'information

2009/  04 - 2013

 

ME JOINDRE

laromieu